• Portugal the Simple Life

Le "Galo de Barcelos" portugais : une histoire de foi, de justice et de chance

L'un des symboles nationaux les plus curieux du Portugal est le "Galo de Barcelos" (coq de Barcelos), généralement représenté par un coq coloré en céramique décoré de cœurs et de fleurs...


The Portuguese Galo de Barcelos

Il peut sembler étrange qu'un pays soit représenté par un coq, mais l'histoire qui est à l'origine de cette image colorée est un parfait exemple de la façon dont les anciens contes populaires et les traditions orales ont traversé le Portugal du nord au sud au fil des siècles, évoluant vers des symboles nationaux qui représentent la boussole morale du pays.


La légende qui se cache derrière le "coq porte-bonheur portugais" met en lumière l'importance de la foi, de la justice et de l'honneur dans la culture et le mode de vie des Portugais...



La légende du "Galo de Barcelos" (coq de Barcelos)


La légende veut qu'il y a longtemps, dans la ville de Barcelos, au nord du pays, un Galicien inconnu ait été arrêté et accusé d'un crime. Cependant, l'homme jura de son innocence, affirmant qu'il n'était que de passage sur ces terres en pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Condamné à mort sur le gibet, l'homme demanda à être amené devant le juge qui l'avait condamné. La permission lui ayant été accordée, ils l'ont emmené à la résidence du magistrat, qui était alors en train de festoyer avec quelques amis. Le Galicien réaffirme son innocence et, devant l'incrédulité des personnes présentes, montre le coq rôti qui se trouve sur la table et s'exclame :

"Aussi certain que je suis innocent, ce coq chantera quand on me pendra !"

Toutes les personnes présentes rirent de l'absurdité d'une telle affirmation, mais personne ne toucha au coq. Et ce qui semblait impossible se produisit : lorsque le pèlerin fut pendu, le coq se leva sur la table et chanta.


Réalisant qu'il avait fait une erreur, le juge courut à la potence et découvrit que le Galicien pouvait encore être sauvé grâce à un nœud mal fait. L'homme est immédiatement libéré et envoyé en paix.


Quelques années plus tard, le Galicien est revenu à Barcelos pour sculpter le Monument du Seigneur du Coq, à la gloire de la Vierge Marie et de Santiago Maior. Ce monument existe toujours et peut être vu au Musée archéologique de Barcelos.


Inspirées par cette légende, les figurines d'argile représentant le Galo de Barcelos sont rapidement devenues un symbole de sagesse, d'honnêteté et de simplicité. L'image du Galo de Barcelos revêt une telle importance culturelle et symbolique qu'en 1935, elle représente le Portugal pour la première fois à Genève, lors de l'exposition d'art populaire portugais. Un an plus tard, cette exposition se répète, à Lisbonne, avec un succès extraordinaire.





Mais ce n'est qu'à partir des années 1950 que le coq portugais de Barcelos est devenu un symbole du tourisme national et de la culture portugaise, dépassant les frontières de la commune qui lui a donné son nom.


Le célèbre coq de Barcelos est également connu sous le nom de "coq porte-bonheur portugais", car les Portugais pensent qu'en avoir un chez-soi porte bonheur !






relocation to portugal.jpg

RELOCATION
TO PORTUGAL

portugal-podcast-dylan-herholdt.png

PODCAST

MAGAZINE