Fado : Le chant (et l'âme) du Portugal


Le Portugal est connu pour son soleil, sa joie et ses couleurs. Pourtant, sa musique nationale est tout le contraire : Le fado est chanté dans l'obscurité, se nourrit de mélancolie et s'habille de noir... et pourtant, sa mélodie douce-amère a captivé des gens du monde entier !





C'est dans ce contraste entre ce que les Portugais semblent être et ce qu'ils sont réellement que réside l'équilibre unique de l'âme portugaise. Sachant simplement qu'il n'y a pas de joie sans douleur, ni de lumière sans obscurité, les Portugais acceptent le bon et le mauvais avec la même simplicité qu'ils écoutent la douce complainte d'un fado autour d'un verre de vin.


Dans le silence de la nuit, avec le mystère qui l'entoure, le chanteur de fado chante seul, accompagné d'une guitare classique et d'une guitare portugaise. "Silêncio, que se vai cantar o Fado" ( Silence, nous allons chanter du fado). Dans la solitude de la complainte du chanteur de fado, tous ceux qui entendent partagent cette connexion brute et comprennent le langage universel du cœur.


Le Portugal a enchanté les étrangers avec cette magnifique forme de musique, et si vous ne découvrez le fado que maintenant, nous ne pouvons qu'espérer que vous l'apprécierez autant que le Portugal aime le partager avec le monde !



L'histoire du fado

Le fado est apparu dans les quartiers populaires de Lisbonne. Jusqu'au milieu du XIXe siècle, le seul fado connu était chanté par les marins, lorsqu'ils allaient en mer, pêchaient ou se trouvaient à l'avant des navires. C'est leur langue vernaculaire et leur style particulier de chant des difficultés de la vie qui ont inspiré les premiers fados chantés sur terre, à savoir dans les banlieues rurales et les "hortas" de Lisbonne.


Le fado s'est rapidement répandu dans les tavernes et les bordels des quartiers les plus pauvres de la capitale, où prostituées et femmes de pêcheurs chantaient leur pauvre sort... ou comme les Portugais l'appelleraient, leur "fado".



"A Severa", à gauche, est considéré comme le premier chanteur de fado de Lisbonne. Peinture de José Malhoa
"A Severa", à gauche, est considéré comme le premier chanteur de fado de Lisbonne. Peinture de José Malhoa


Les classes défavorisées de Lisbonne croyaient que leur destin, ou "fado", était écrit avant leur naissance. Quand un pêcheur mourait en mer, ce n'était pas de la malchance, c'était du "fado". Et il n'était pas nécessaire d'avoir une bonne voix pour chanter le fado... si vous pouviez chanter la dureté de la vie sur les rives du Tage, vous étiez un "fadista".



Différentes manières de chanter le fado au Portugal

Bien que le fado soit étroitement lié à Lisbonne, sa popularité s'est également développée dans d'autres régions du Portugal.


Depuis plus d'un siècle, le fado est également chanté dans les rues de Porto (mais avec l'accent de Lisbonne !) et de Coimbra, mais dans ce dernier cas avec un style propre lié aux traditions académiques de son université.


À Coimbra, le fado est chanté exclusivement par des hommes, accompagnés d'une guitare Coimbra et d'une guitare classique. L'endroit le plus traditionnel pour chanter le "Fado de Coimbra" est la place située à côté du monastère de Sé Velha, mais il est également de tradition d'organiser des sérénades sous la fenêtre d'une dame dont le chanteur veut gagner l'amour.


Les chanteurs de Fado de Coimbra portent la tenue académique traditionnelle, avec des capes en laine noire
Les chanteurs de Fado de Coimbra portent la tenue académique traditionnelle, avec des capes en laine noire


Le fado moderne

Le XXe siècle marque un tournant pour le fado, dont la popularité s'étend des rues des "bairros" de Lisbonne au reste du Portugal par le biais du cinéma, du théâtre et de la radio. Les paroles populaires de

Les paroles populaires sont remplacées par des couplets élaborés et le fado devient un style musical incroyablement plus complexe (et commercial).


L'âge d'or du fado se situe entre les années 30 et 40, lorsque les Casas de Fado commencent à apparaître dans tout Lisbonne et avec elles une nouvelle génération d'auteurs, de compositeurs et de chanteurs.


Les thèmes mélancoliques des chansons restent cependant fidèles au passé. Dans les stations de radio portugaises, les chansons d'amour non partagé et de tragédie transforment les chanteurs de fado en célébrités nationales.


Amália Rodrigues : Une étoile est née

Cependant, aucune chanteuse de fado n'a jamais été aussi célèbre et respectée qu'Amália Rodrigues, qui a fait connaître le fado au monde entier.





Plus qu'une voix extraordinaire, les fados d'Amália étaient novateurs, avec des paroles écrites par certains des poètes les plus célèbres du Portugal. Elle chantait à la fois les classiques, comme Luís de Camões, mais aussi des poètes contemporains, dont Alexandre O'Neill, David Mourão-Ferreira et Ary dos Santos. Les fados d'Amália ont également donné lieu à de nouveaux arrangements musicaux, grâce au talent de compositeurs tels qu'Alain Oulman.


Sa façon émotionnelle et unique de chanter a inspiré une nouvelle génération d'artistes de fado, notamment des voix masculines comme Carlos do Carmo, l'un des plus grands chanteurs du Portugal.



Surnommé le "Sinatra du fado", Carlos do Carmo a remporté un Goya et un Grammy
Surnommé le "Sinatra du fado", Carlos do Carmo a remporté un Goya et un Grammy


Le célèbre fado de Carlos do Carmos "Lisboa, menina e moça" est, à ce jour, l'une des chansons les plus connues et les plus appréciées de Lisbonne :




“Lisboa, menina e moça”


No Castelo, ponho um cotovelo

Em Alfama, descanso o olhar

E assim desfaço o novelo de azul e mar


À Ribeira encosto a cabeça

A almofada, da cama do Tejo

Com lençóis bordados à pressa

Na cambraia de um beijo


Lisboa menina e moça, menina

Da luz que meus olhos vêem tão pura

Teus seios são as colinas, varina

Pregão que me traz à porta, ternura


Cidade a ponto luz bordada

Toalha à beira mar estendida

Lisboa menina e moça, amada

Cidade mulher da minha vida


No Terreiro eu passo por ti

Mas da Graça eu vejo-te nua

Quando um pombo te olha, sorri

És mulher da rua


E no bairro mais alto do sonho

Ponho o Fado que soube inventar

Aguardente de vida e medronho

Que me faz cantar


Lisboa menina e moça, menina

Da luz que os meus olhos…

La popularité du fado s'est encore accrue et, dans le monde entier, le Portugal est soudainement devenu connu pour sa musique. En 2011, le fado a été classé par l'UNESCO comme patrimoine immatériel de l'humanité.



 

Le fado dans le monde

Alicia Waller est une chanteuse professionnelle de New York qui est venue au Portugal pour apprendre le fado...

 


Aujourd'hui, le fado n'est pas seulement un style de musique, c'est un symbole du Portugal et de l'âme portugaise. À Lisbonne, plusieurs lieux rendent hommage au fado, qu'il s'agisse de graffitis représentant des guitares portugaises ou de peintures murales d'Amália faites de pavés... il y a beaucoup à faire, à voir et à écouter pour qui veut découvrir le fado.




Dans l'Alfama, la maison d'Amália est immortalisée par une "calçada" murale créée par l'artiste portugais Vhils
Dans l'Alfama, la maison d'Amália est immortalisée par une "calçada" murale créée par l'artiste portugais Vhils


Découvrir le fado - Que visiter à Lisbonne?


Museu do Fado à Lisbonne. Crédits image : www.facebook.com/museu.do.fado
Musée du Fado à Lisbonne. Crédits image: www.facebook.com/museu.do.fado

  • Museu do Fado - Le musée le plus grand et le plus complet consacré à l'histoire du fado. Écoutez les fados de plusieurs chanteurs et familiarisez-vous avec les charmes de la guitare portugaise.

  • Casa Fernando Maurício - Considéré comme le "roi du fado et de la mouraria", découvrez la carrière du chanteur de fado, écoutez sa discographie complète et voyez des films d'archives avec des performances en direct et des interviews.

  • Fondation Amália Rodrigues - Découvrez la maison où a vécu la grande diva du fado portugais.



  • Casas de Fado - Sur les collines de Lisbonne, on trouve de nombreuses Casas de Fado où vous pouvez dîner en écoutant des artistes chanter en direct. Les plus traditionnelles se trouvent dans les "bairros" traditionnels d'Alfama, Mouraria, Bairro Alto et Madragoa.


Des artistes contemporains du fado à découvrir :

  • Mariza

  • Ana Moura

  • Carminho

  • António Zambujo

  • Camané

  • Gisela João

  • Ricardo Ribeiro

  • Cuca Roseta

  • Marco Rodrigues

  • Mafalda Arnauth

  • Katia Guerreiro

  • Aldina Duarte

  • Cristina Branco


Bonne écoute !



relocation to portugal.jpg

RELOCATION
TO PORTUGAL

portugal-podcast-dylan-herholdt.png

PODCAST

MAGAZINE